Dimanche de la Pentecôte

Semaine du 31 mai 2020

« Moi aussi, je vous envoie! »

Textes liturgiques du Dimanche de la Pentecôte
Ce dimanche marque une étape très, très importante dans la vie des Apôtres qui sont rassemblés dans la Chambre Haute dans l'attente que se réalise la promesse du Seigneur : « Je vous enverrai un Consolateur, l'Esprit Saint qui viendra sur vous... »

Le récit de la Pentecôte que nous présente l'Évangile de saint Jean est certes marquant non seulement dans l'histoire de la vie chrétienne qui en était à ses premiers balbutiements, mais dans l'histoire de notre propre vie chrétienne aujourd'hui.

Mais qui est la personne de l'Esprit Saint? Il procède du Père et du Fils, lorsque nous accueillons le Seigneur Jésus dans notre vie comme notre Sauveur personnel et le Seigneur de notre vie. L'Esprit vient habiter notre esprit et il est là pour nous guider dans notre marche et notre croissance chrétiennes. Il est là pour nous aider à témoigner avec force et conviction le message du salut, pour illuminer et nous parler par l'entremise des Saintes Écritures.

L'Esprit Saint, comme nous l'enseigne saint Paul dans sa première lettre aux Corinthiens, nous dit : « Recherchez la charité, aspirez aussi aux dons spirituels, surtout à celui de prophétie. Car celui qui parle en langue ne parle pas aux hommes, mais à Dieu; personne en effet ne comprend : il dit en esprit des choses mystérieuses. Celui qui prophétise au contraire, parle aux hommes; il édifie, exhorte, réconforte. Celui qui parle en langue s'édifie lui-même, celui qui prophétise édifie l'assemblée. Je voudrais certes que vous parliez tous en langues, mais plus encore que vous prophétisiez; car celui qui prophétise l'emporte sur celui qui parle en langues, à moins que ce dernier n'interprète pour que l'assemblée en tire édification. »

L'Esprit Saint nous offre des dons :

  • la « prière en langues », ou glossolalie, soit le fait de prier à haute voix dans une langue étrangère qu'il ne connaît, mais maîtrise dans le choix de pratique (signe initial du baptême du St-Esprit dans le pentecôtisme);
  • « don d'interprétation du parler en langues » consistant à interpréter, dans la langue de l'auditoire, le « parler en langue » décrit ci-dessus;
  • « don de prophétie » consistant à parler de la part de Dieu dans diverses formes (révélations, pensées, ...);
  • « don de foi » consistant à recevoir une conviction absolue en rapport avec une situation ou un évènement;
  • « don de paroles de sagesse » consistant à donner des paroles inspirées apportant une solution ou un éclairage divin;
  • « don de paroles de connaissance » consistant à recevoir des connaissances sur des événements, situations, etc...;
  • « don de discernement spirituel » consistant à voir dans le monde spirituel (visuellement ou en pensée), utile pour la détection démoniaque entre autres;
  • « don de guérison » consistant à apporter la guérison aux personnes pour lesquelles on prie;
  • « don de miracle » consistant à vivre des miracles (créations, recréations, temporalité, ...).

En ce dimanche où nous célébrons la personne de l'Esprit Saint, quelle belle occasion nous est offerte pour rendre grâce et gloire au Seigneur qui nous accompagne de manière si étroite. Mieux encore, rendons grâce du fait que la tradition de foi chrétienne est la seule qui croit en Dieu qui nous habite chacun personnellement!

Texte de Jacques Fréchette, directeur des publications
Proposé par l'Abbé Jean-Louis Nvougbia, prêtre-curé
Paroisse Sainte-Famille de Bordeaux-Cartierville