Deuxième Dimanche du Temps Ordinaire — Année « C »
Semaine du 20 janvier 2019

Cana, un signe d'amour qui nous arrive!

 
 

Textes liturgiques dominicaux du Deuxième Dimanche du Temps Ordinaire (Année « C »)

 
 

Quand on va à des noces, on va fêter avec deux êtres qui s’aiment et qui s’unissent pour la vie. C’était ça à Cana.

Quand on va à des noces, on sert le vin, le champagne même, parce que le vin fait que tous sont gais au même moment, pour la même fête.

Dans l’Écriture, le vin est symbole de grande joie. Le vin rend gai, seulement en parler déjà fait sourire.

Dans la première Alliance de Dieu avec son peuple, il s’était fait de belles promesses comme en tout mariage, mais au cours des générations, le peuple s’est laissé envahir par l’ennui, la fatigue. On ne pouvait y voir la joie d’époux heureux. Il fallait un bon vin pour relancer les amours et la joie.

Ce bon vin pour relancer les premières amours du peuple Israël avec Dieu, c’est Jésus, qui arrive en ces temps qui sont les derniers, et qui relance l’amour dans la famille de la terre, et répand la joie d’un ciel maintenant à notre portée.

Pour avoir de ce bon vin, Marie nous prévient : « Faites tout ce qu’il vous dira ». On sait que Jésus nous en a dit beaucoup dans son Évangile, et nous avons beaucoup à faire.

Mais quand donc serons-nous assez tristes, quand donc manquerons-nous assez d’amour pour comprendre que signifie ce « premier signe »?
 
  Texte de l'Abbé Louis Fecteau,
Proposé par l'Abbé Jean-Louis Nvougbia, prêtre-curé
Paroisse Sainte-Famille de Bordeaux-Cartierville