Noël — Messe de l'aurore
Année liturgique « B »
 
  Première lecture : Isaïe 62, 11-12
  Voici ton Sauveur qui vient
 
  Voici que le Seigneur se fait entendre jusqu’aux extrémités de la terre : Dites à la fille de Sion : Voici ton Sauveur qui vient; avec lui, le fruit de son travail, et devant lui, son ouvrage. Eux seront appelés « Peuple-saint », « Rachetés-par-leSeigneur », et toi, on t’appellera « La-Désirée », «  La-Ville-qui-n’est-plus-délaissée ».
 
  Psaume : 96 (97)
  Refrain : La lumière aujourd’hui a resplendi sur nous : un Sauveur nous est né
 
  Le Seigneur est roi! Exulte la terre!
Joie pour les îles sans nombre!
Les cieux ont proclamé sa justice,
et tous les peuples ont vu sa gloire.
Une lumière est semée pour le juste,
et pour le cœur simple, une joie.
Que le Seigneur soit votre joie, hommes justes;
rendez grâce en rappelant son nom très saint.
 
  Deuxième lecture : Lettre de saint Paul Apôtre à Titre 3, 4-7
  Dieu nous a sauvés par sa miséricorde
 
  Bien-aimé, lorsque Dieu, notre Sauveur, a manifesté sa bonté et son amour pour les hommes, il nous a sauvés, non pas à cause de la justice de nos propres actes, mais par sa miséricorde. Par le bain du baptême, il nous a fait renaître et nous a renouvelés dans l’Esprit Saint. Cet Esprit, Dieu l’a répandu sur nous en abondance, par Jésus Christ notre Sauveur, afin que, rendus justes par sa grâce, nous devenions en espérance héritiers de la vie éternelle.
 
  Évangile : Luc 2, 15-20
  Les bergers découvrirent Marie et Joseph avec le nouveau-né
 
  Lorsque les anges eurent quitté les bergers pour le ciel, ceux-ci se disaient entre eux : « Allons jusqu’à Bethléem pour voir ce qui est arrivé, l’événement que le Seigneur nous a fait connaître. » Ils se hâtèrent d’y aller, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire. Après avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant. Et tous ceux qui entendirent s’étonnaient de ce que leur racontaient les bergers. Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur. Les bergers repartirent; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, selon ce qui leur avait été annoncé.

Retour à l'index des textes liturgiques